Pian-Médoc (Le)

Le Pian : corruption de l’adjectif latin planus (plat). Le hameau original s’est bâti sur une surface plane, unie. Le Pian, c’est donc « le plat pays ». Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages en Gironde, Éditions Bordessoules, 2001.

5 400 hab. (Pianais) dont 160 à part, 3 012 ha dont 1 771 de bois, commune en Gironde dans la grande banlieue NO de Bordeaux, à 18 km de la ville, dans le canton de Blanquefort, 6 km au NNO de celle-ci dans la forêt médocaine ; commerces et ateliers périurbains dont la récupération de métaux Decons (110 sal.). Le nom était Le Pian jusqu’en 1958; à cette date, la commune avait 800 hab.; elle est passée à 2 000 en 1976, 4 000 en 1985 ; mais elle aurait perdu une centaine d'habitants après 1999. Son habitat est réparti en plusieurs quartiers ou hameaux : Paloumey et Feydieu à l'angle nord-est, l'Église avec le château Malleret (17e et 19e s., 54 ha de vignes), des haras et l'Ermitage Lamouroux (18e s.) ; Bertrand et Auquin au centre ; Sénéjac et son château (19e s., 40 ha) au nord-ouest ; Louens et le lotissement du Luget au sud-ouest ; au sud-est, le château Geneste (17e et 19e s., grand parc), le château Bellegrave de Poujeau (19e s.), le quartier du Poujeau et plusieurs lotissements dont les Airials. Le golf du Médoc a été dessiné à l'angle nord-ouest du finage et s'accompagne d'un hôtel de 50 salariés; un centre commercial s'est installé à l'angle sud-est, de l'autre côté de la D 2 qui, plus au nord, marque la limite orientale du territoire ; hypermarché Leclerc (160 sal.) et bricolage (35 sal.). (texte issu de www.tresordesregions)

http://www.medoc-pratique.com/article.php?sid=252

Le Pian-Médoc

Le Pian : corruption de l’adjectif latin planus (plat). Le hameau original s’est bâti sur une surface plane, unie. Le Pian, c’est donc « le plat pays ».

Pian vient du latin planium signifiant plan. Les pians correspondaient autrefois comme les artigues à des zones de défrichement et de nouveaux peuplements.

Cette commune a probablement eu une certaine importance à l'époque gallo-romaine. On a en effet relevé sur le territoire du Pian des restes de la "Levade", voie romaine surélevée (par rapport aux sols marécageux du Médoc) qui conduisait de Bordeaux à Soulac.

Un historien rapporte qu'une charte du 19 septembre 1335 faisait obligation à un certain nombre d'habitants du Pian d'héberger deux fois par an la noble Dame Miramonde de Cailhau, fille de Pierre Cailhau, maire de Bordeaux.

L'hébergement était prévu pour une nuit et un jour et pour douze hommes à cheval et autant à pied. Un dîner et un souper devaient être servis où seraient fournis le pain, le vin, les viandes ordinaires (chevreau, cochon salé, poulets...)
En 1956, Le Pian devient Le Pian-Médoc.

Situation géographique

La commune du Pian-Médoc est située dans le département de la Gironde et plus particulièrement dans la région du Médoc voisine de l'agglomération bordelaise (19 km du centre de Bordeaux).

La commune fait partie de la communauté de communes Médoc-Estuaire et du canton de Blanquefort. Elle jouxte les communes de Saint-Aubin-du-Médoc, Le Taillan-Médoc, Blanquefort, Parempuyre et la Communauté Urbaine de Bordeaux.

Par ailleurs, la Commune se trouve au cœur de l'appellation Haut-Médoc, mitoyenne de l'appellation Margaux mondialement connue. Les châteaux Sénéjac, Malleret et Bellegrave du Poujeau constituent les fleurons du patrimoine viticole communal.

Enfin, le troisième élément remarquable de la situation géographique de la commune est l'existence d'un massif forestier de très grande taille qui jalonne l'ensemble de la commune.

La couverture végétale représente 65 % de la superficie de la commune et on note une présence continue d'une trame verte dense faite de bois, landes et terres cultivées.

Cette couverture se poursuit vers la zone littorale et touristique des plages du Médoc. Là aussi, la commune se trouve au carrefour d'un certain nombre de voies de communication qui permettent d'accéder à la zone balnéaire de la Gironde (Lacanau, Hourtin et Soulac notamment).

Pour avoir plus d’informations http://www.lepianmedoc.fr/accueil.php?a=page600000

Introduction générale à l’histoire 

Le découpage des périodes historiques peut varier d’un pays à l’autre.

Pour la France :

- la Préhistoire qui recoupe les premières occupations humaines avant l’invention de l’écriture.

Après l’invention de l’écriture, c’est l’Histoire qui se divise en 4 périodes :

- l’Antiquité, de l'apparition de l'écriture jusqu'à la mort de Théodose Ier en 395 après J.C ou la chute de l'Empire romain d'Occident en 476 après J.C ;

- le Moyen Âge entre l’Antiquité et la Renaissance, soit de 395 après J.C ( ou 476 ) jusqu'à la chute de Constantinople par les Turcs en 1453 ou la prise de Grenade et la découverte de l'Amérique en 1492 ;

- l’Histoire Moderne s’étend du XVI au XVIIIe siècle jusqu’à la Révolution française ;

- l’Histoire Contemporaine commence en 1789 et dure jusqu’à nos jours.

Dans la terminologie universelle des historiens – à l'exception des historiens français – l'Époque contemporaine couvre toujours les derniers 75 ans environ avant le présent dans le sens où vivent encore des témoins, des contemporains de ces évènements . La lecture actuelle du mot « contemporain » par les historiens français est au sens où les événements qu'elle couvre ont des conséquences directes sur le monde actuel.

Introduction à la géographie humaine 

Nous proposons l’étude du déroulement de la vie à travers le changement de l’espace, comment nos ancêtres ont structuré leur village en tenant compte des réalités géographiques dans lesquelles ils vivaient dans les rubriques suivantes :
- le peuplement,
- la démographie avec les recensements,
- la toponymie,
- la voirie,
- les transports.

Les autres rubriques seront abordées dans le chapitre de la population : économie, vie culturelle, politique, religieuse, les loisirs, la langue.  La géographie humaine est l'étude spatiale des activités humaines à la surface du globe, donc l'étude de l'écoumène, c'est-à-dire des régions habitées par l'homme.
Cette branche de la géographie est donc par définition une science humaine.
Ses domaines sont très variés et font appel aussi bien à la démographie, à la sociologie, à l'économie, à l'histoire, au droit ou encore à la politique.

La géographie humaine comprend elle-même de nombreuses spécialités :
- la géographie de la population
- la géographie rurale
- la géographie urbaine
- la géographie sociale
- la géographie économique
- la géographie des transports
- la géographie politique
- la géographie culturelle
- la géographie religieuse .